Blog

Fonctionnement d’un club d’investissement

Fonctionnement d’un club d’investissement

Comment fonctionne un club d’investissement ?

Pour l’investisseur débutant en bourse qui se retrouve seul face à une grande diversité de choix financiers, la solution la plus intéressante est de rejoindre un club d’investissement. Les membres, composés de particuliers, y développent un portefeuille commun de titres, en mutualisant leur épargne. Dans la plupart des cas, cette option s’avère payante.

Les clubs d’investissement sont ouverts à tous

Le club entier profite de la mutualisation des connaissances de tous ses membres, et d’avoir une expérience optimisée, afin de voir les compétences de chacun se développer rapidement et de placer soi-même son épargne à son propre compte.
Un capital mensuel est constitué par les membres du club, ainsi que le programme des opérations de placements à mettre en place avec ce capital.
Afin de décider de ces opérations et mettre un budget pour les placer, le club effectue des réunions mensuelles des membres.

Comment adhérer à un club d’investissement

Deux possibilités se présentent aux particuliers pour rejoindre un club d’investissement en bourse : ils peuvent en discuter avec leur banquier pour une éventuelle ouverture d’un compte bancaire, qui leur donnera des adresses de clubs d’investissement, ou alors visiter le site internet de la fédération française de club d’investissement, et recevoir les adresses de clubs environnants, après s’être inscrit à la bourse des équipiers.
Autrement, vous pouvez également créer votre club d’investissement : le tout se résume à trouver un nom de club, mettre sur pied les statuts de l’entreprise, de désigner un bureau par voie d’élection, de planifier les réunions et de déterminer la hauteur des cotisations mensuelles des membres.

Le club d’investissement dispose d’une fiscalité avantageuse

Le club d’investissement est exonéré d’impôt sur les plus-values : voilà le premier et plus important avantage d’un club de ce genre. Ces plus-values sont divisées proportionnellement entre tous les membres. Tant qu’un membre fait toujours partie du club et que ce club existe toujours, ces plus-values ne son pas imposables.
Toutefois, la législation limite l’existence d’un club d’investissement à une durée de vie de dix années, qui peut être reconduit. Dès le premier euro de cession par contre, ces plus-values sont soumises à des prélèvements sociaux, depuis le 1er janvier 2011. Avant cette date, afin de justifier l’impôt, il fallait dépasser un seuil de 25830 euros de cession.

0